Le salaire pour les auto-entrepreneurs

Le salaire pour les auto-entrepreneurs

Le revenu, le salaire ou la recette  est le souci de tout auto-entrepreneur ayant investi et consacré tout son temps à créer une autoentreprise  pour pouvoir mener  librement son activité, vivre aisément et  subvenir à ses besoins.

salaire-auto-entrepreneur-2

Plusieurs questions se posent :

Un auto-entrepreneur peut-il  se rémunérer ?  Comment peut-il se rémunérer ? Quel salaire ou rémunération se verser ? Est-il libre de se fixer un salaire ? Comment calculer son revenu ? Y a-t-il des formalités à respecter ?

 

Qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur :

Un auto-entrepreneur est un entrepreneur individuel qui exerce son activité en bénéficiant d’un régime simplifié : déclaration immédiate et cotisations égales à un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé sans cotisations minimales.

Le salaire d’un auto-entrepreneur :

salaire-auto-entrepreneur-1

Bénéficiant d’un régime simple et flexible, un auto-entrepreneur  peut se fixer  librement son propre  salaire. Tous les revenus de son entreprise lui appartiennent,  c’est lui seul qui pourrait estimer le montant qu’il doit gagner à la fin de chaque mois en fonction de ses besoins, de sa compétence, son expérience et de la concurrence dans le domaine.

Toutefois, pour pouvoir mener à bien son activité et ne pas mettre en péril l’équilibre de son entreprise, un chef d’entreprise doit d’abord penser à la stabilité et à la continuité de son entreprise avant de penser à se rémunérer. Il doit s’assurer que les revenus de l’entreprise permettent de tirer un bénéfice après avoir réglé toutes les charges fixes.

Autrement dit : un auto-entrepreneur qui perçoit des recettes de ses clients et qui doit régler ses charges doit avoir un solde positif pour pouvoir l’utiliser pour se procurer un salaire. Il est alors rémunéré à partir du bénéfice net de son auto-entreprise.

Pour pouvoir bien évaluer sa rémunération dans  les meilleures conditions, un auto-entrepreneur est tenu de suivre les démarches suivantes :

  • Se fixer un objectif de revenu : Calculer le montant en fonction du niveau de vie qu’il souhaite obtenir et de ses besoins quotidiens pour mener sa  vie normalement.
  • Etablir le bilan prévisionnel de l’entreprise : pour prévoir les dates des premières rentrées d’argent, leurs montants et leur évolution.
  • Calculer les charges fixes et variables de la société :
  • Maîtriser sa trésorerie : A ne pas sous-estimer pour pouvoir se projeter dans le long terme et  éviter les mauvaises surprises
  • Ne pas oublier de tenir compte des congés qu’il souhaite obtenir : ce sont des périodes où il ne sera pas capable de travailler, il ne pourra donc percevoir aucune recette.
  • Se verser une rémunération qui serait égal au bénéfice après avoir payé toutes les charges.

Cette rémunération doit être régulière et mensuelle, il est largement déconseillé de varier tous les mois le salaire d’un entrepreneur. Ceci faciliterait le suivi de la rémunération globale en fin d’année.

 

Comment calculer le revenu net d’un auto-entrepreneur ?

Beaucoup de gens pensent que  le revenu de l’auto-entrepreneur est considéré comme le chiffre d’affaires encaissé par l’auto-entreprise et micro entreprise sans prendre en considération les impôts et cotisations sociales ainsi que toutes les charges liées à son entreprise.

Avant d’évaluer son revenu,  l’auto-entrepreneur est tenu de  faire la liste de l’ensemble des charges  fixes et variables liées à son activité et  en calculer la somme qu’il doit ôter du montant du chiffre d’affaires de son activité. Le résultat obtenu correspond au revenu réel de l’auto-entrepreneur.

Pour calculer son  bénéfice net, un dirigeant d’entreprise doit tenir une comptabilité complète et efficace.

Comment calculer ses charges ?

Pour calculer sa rentabilité, un auto-entrepreneur doit être au courant de toutes les charges de son entreprise dont l’inventaire est :

Les frais liés directement à l’activité :

La communication 

–       Publicité : petites annonces, cartes de visite, flyers, création et gestion d’un site Internet, etc …

La vente des produits 

  • Lesfrais de déplacement pour les livraisons et autres.
  • Les emplacementssur les foires, marchés, salons etc.
  • Lesemballages : sacs et sachets, papiers cadeaux, etc…
  • Les frais postaux répercutés sur les clients.

Ces charges liées aux ventes ne sont généralement pas connues d’avance.

Les frais fixes

Il s’agit de toutes les factures régulières, et tous les achats  effectués de façon récurrente, qui sont donc plus faciles à prendre en compte dans le calcul de la rentabilité.

L’énergie : gaz, électricité, essence

La connectivité : forfait téléphone, internet

  • La matière première: aliments de base, matériaux…
  • Les fournitures: cartouches d’imprimante, papier, instruments ou outils à renouveler régulièrement

Les taxes et cotisations

–       Les cotisations sociales

–       Les taxes pour frais de chambres consulaires conçues  à partir de la seconde année d’activitéElles ne concernent pas les activités libérales

–       La Contribution à la Formation Professionnelle  À payer mensuellement ou trimestriellement

–       La Cotisation Foncière des Entreprises  impôt local relatif aux biens immobiliers exploités par l’entreprise

–       Les impôts sur le revenu

Les assurances

–       La mutuelle santé,  couvertures sociales, assurrances, etc,…

Les frais bancaires

Déclaration de revenu pour auto entrepreneur

L’auto-entrepreneur doit effectuer une déclaration de revenu chaque mois ou chaque trimestre selon son choix lors de son inscription.

Cette déclaration consiste à communiquer au service administratif compétent la somme des recettes clients reçus par l’auto-entrepreneur.

Dans le cas contraire, l’auto-entrepreneur doit payer une pénalité secondaire.

Cette déclaration est obligatoire même si le montant des encaissements est nul.

Faut-il justifier le salaire d’un auto-entrepreneur ? 

Un auto-entrepreneur n’aura jamais à justifier ce qui lui servirait pour rémunération réelle. Mais l’état et les organismes sociaux auront besoin d’une estimation d’un montant de rémunération théorique.

Un auto-entrepreneur doit-il établir une fiche de paye ou un bulletin de salaire ?

Un auto-entrepreneur n’est pas un salarié de son auto-entreprise.  Comme les fiches de paye et les bulletins de salaire sont destinés aux salariés, il n’a donc pas à  fournir ces pièces.

Il peut se rémunérer de son revenu net sans avoir établi ni fiche de paye, ni bulletin de salaire.

Un auto-entrepreneur qui bénéficie d’un régime simplifié, peut se procurer son salaire de son bénéfice net qu’il doit déclarer au service administratif sans avoir à le justifier.

 


Je suis Elodie DA ROCHA, Graphiste et Webdesigner depuis plus de 5 ans. Aujourd'hui, grâce à mon expérience et mon expertise, j'accompagne les entrepreneurs vers le succès de leur entreprise grâce à la mise en place d'outils de communication et la mise en place de stratégie digitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this